Accueil > Environnement et développement durable > Gestion des matières résiduelles

Gestion des matières résiduelles

La politique de gestion des matières résiduelles s'inscrit dans la volonté gouvernementale de bâtir une économie verte. En effet, les quelques 13 millions de tonnes de matières résiduelles produites chaque année au Québec recèlent un potentiel indéniable à exploiter tant pour la fabrication de biens que pour la production d'énergie.

Pour la production d'énergie, nous utilisons principalement les matières qui doivent être acheminées aux sites d'enfouissement et ou qui représentent un risque de contamination. On les nomme les matières résiduelles non-recyclables.

Ces matières peuvent être utilisées comme carburant solide.

Elles seront converties par des procédés de gazéification et ou de digestion anaérobique en énergie propre et renouvelable.

Exemples de matières résiduelles non recyclables :

  • Débris de construction
  • Carton ciré
  • Déchets alimentaires
  • Déchets médicaux
  • Boues des activités d'abbatage
  • Pneus

 

Ce processus a pour effet de valoriser les matières résiduelles en énergie renouvelable et de diminuer le volume des enfouissements pour la protection de notre environnement.

Afin d'atteindre les objectifs de la politique, des mesures majeures à court terme doivent être entreprises :

 

Projet de loi modifiant la Loi sur la qualité de l'environnement concernant la gestion des matières résiduelles et modifiant le règlement sur la compensation pour les services municipaux fournis en vue d'assurer la récupération et la valorisation des matières résiduelles