Accueil > Solutions et produits > Échangeur de chaleur pour circuit caloporteur huile thermique

Échangeur de chaleur pour circuit caloporteur d'huile thermique

De la haute température à pression atmosphérique

Les chaudières Maxxtec sont disponibles pour tout type de fluide caloporteur. Selon des propriétés du fluide caloporteur, elles peuvent être conçues pour des températures pouvant aller jusqu'à 450 °C, aussi bien en phase liquide qu'en phase vapeur.

Système pré-assemblé en usine pour réduire les coûts d'installation 

Tous les éléments peuvent être pré-montés et pré-câblés sur une plateforme commune. Cet ensemble est pré-testé en usine. Cette conception en facilite le transport et réduit le temps de montage sur site.

Maxxtec: échangeur thermique

Leur conception moderne et innovatrice, leur rapport qualité-prix, leur durabilité ainsi que la facilité à les maintenir en opération sont les points forts de la nouvelle génération des chaudières Maxxtec.

Les systèmes de transfert de chaleur Maxxtec sont utilisés dans de nombreuses industries, comme: le textile (rames et séchoirs), la production d'huile de palme (colonne de raffinage, générateur de vapeur, etc.), la chimie (colonnes, réacteurs, générateurs de vapeur, etc.), la production de polyester (polycondensation), l'alimentaire (réacteurs, friteuses, séchoirs, etc.) et l'industrie du bois (MDF, OSB, panneaux  de particules, séchoirs)

"Airmaxx" de Maxxtec - système économique pour le nettoyage automatisé des surfaces de chauffe.

Le système de nettoyage Airmaxx permet d'assurer un service continu, économique et efficace sur une plus longue période de fonctionnement des chaudières de récupération thermique.

Depuis quelques années, Maxxtec a développé un système intégré de nettoyage des surfaces de chauffe des chaudières de récupération à 3 parcours.

Au fil des années, de nombreuses évolutions ont été faites au système de nettoyage "Airmaxx" afin d'en améliorer son efficacité et son rendement et afin de minimiser la fatigue des matériaux des surfaces de chauffe.

Il est possible de fonctionner près de 4000 heures sans interruption. Le système "airmaxx" de « maxxtec » a été installé avec succès sur de nombreuses installations existantes. A titre d'exemple, sur une installation en Italie, la période de fonctionnement initiale de 2 semaines a pu être étendue à plus de 30 semaines.

Par le passé, les systèmes de combustion à la biomasse fonctionnaient avec des paramètres constants et avec un excès d'air plus ou moins contrôlé. Avec de tels systèmes, il était possible de déterminer précisément les caractéristiques des fumées. Ce mode de combustion  requérait des arrêts fréquents pour le nettoyage des cendres et pour effectuer la maintenance sur les échangeurs de chaleur. Suite à l'utilisation de plus grandes vitesses de circulation dans les passages de fumées, il a été possible de maintenir les surfaces de chauffe plus ou moins propres pendant une période prolongée.

De nos jours, les systèmes de combustion permettent une période de fonctionnement sans interruption de plus en plus longue en utilisant des systèmes de décendrage automatiques. De plus, les seuils d'opération thermique de beaucoup inférieur à la charge nominale des systèmes exigent un nettoyage rigoureux des surfaces de chauffe. Le fonctionnement prolongé à  des faibles niveaux de charges assujetties à des variations rapides de la puissance raccordée résultent en des débits et des vitesses des fumées qui détériorent les surfaces de chauffe.

En plus de son rapport coût-bénéfice favorable, le système "airmaxx" de maxxtec offre un avantage économique par sa faible consommation en air comprimé comparativement aux souffleries conventionnelles.

Pour des combustibles plus critiques, maxxtec peut offrir des échangeurs à serpentins ou des ensembles tubulaires pouvant être équipés soit de systèmes de nettoyage mécanique soit de souffleries à air comprimé. Ces systèmes permettent un fonctionnement de plus de 8000 heures par an, y compris pour des combustibles difficiles.